Le fonctionnement d’une bonne flore intestinale

Le fonctionnement d’une bonne flore intestinale

“Sans une bonne flore intestinale, pas de bonne santé » est une expression qui, par expérience, s’avère de plus en plus juste (et pas seulement) pour nos chiens. Nous constatons régulièrement des problèmes de santé intestinale, de la peau et autres, suite à une flore intestinale pauvre ou déséquilibrée.

Les termes déséquilibré ou mauvaise flore intestinale sont utilisés lorsqu’ il y a trop peu de diverses colonies de bactéries et donc insuffisamment de bactéries présentes dans les intestins. Si c’est le cas, la nourriture n’est pas assez digérée et la décomposition et la fermentation se déroulent à la fois dans le gros intestin. On rencontre d’abord les problèmes sous de formes de divers problèmes intestinaux, entre autres, un ventre barbouillé, la flatulence, la diarrhée ou des selles trop dures. Dans un stade ultérieur, le problème est généralement suivi par des problèmes de peau tels qu’un pelage malodorant avec des démangeaisons etc. Le chien se trouvera dans un cercle vicieux. Il est difficile d’arrêter ce dernier sans l’aborder de manière naturelle.

Qu’est-ce que la flore intestinale?

Par la flore intestinale, nous entendons tous les microorganismes qui se trouvent dans l’estomac et les intestins des hommes et des animaux. Le nom de “flore intestinale” en fait, n’est pas réellement correct, étant donné qu’il s’agit d’une question de bactéries et que le terme “flore” indique des plantes. En outre, ce n’est pas seulement une question de bactéries dans les intestins, mais aussi dans l’estomac. La flore intestinale est un bon exemple d’une coopération entre différents types d’organismes, où toutes les parties concernées en tirent un avantage (symbiose).

darmflora - Anatomy-of-a-dog-Magnify-Combined.pngDonc, le terme “flore intestinale” est un terme générique désignant toutes les bactéries dans les intestins, comprenant des centaines de types, avec (au total) des milliards de bactéries. Dans une flore intestinale saine, il y a plus de bactéries que le nombre de cellules dans le corps.

Dans cette même flore intestinale, il existe aussi bien des bactéries utiles que nocives; dans une flore intestinale saine, celles-ci seront en équilibre.

La flore intestinale joue un rôle important dans la digestion et en plus, c’est la meilleure arme contre les infections. Pour autant que les bactéries utiles et nuisibles de la flore intestinale soient équilibrées les unes vis-à-vis des autres, il n’y a pas de problème. Toutefois, lorsque les bactéries nocives prennent le dessus, le risque de maladie croît. Sans remarquer qu’il y a quelque chose d’anormal au niveau de la flore intestinale, lorsque celle-ci n’est pas en état optimal, elle peut avoir un effet négatif sur la santé.

Pour avoir un corps sain, il est essentiel d’avoir l’ estomac et les intestins en bonne santé, vu que le corps reçoit son alimentation quotidienne via l’estomac et les intestins. C’est pourquoi l’estomac et les intestins sont à la base d’une bonne résistance générale.

La constitution de la flore intestinale:

Tout comme chaque individu à naître, les chiots n’ont pas de flore intestinale avant leur naissance. Les premières bactéries sont absorbées dans le canal de naissance, lors de l’accouchement. Après la naissance, les chiots rentrent de plus en plus en contact avec des bactéries provenant des environs de la mère. Vu qu’ils boivent du lait de la mère, le pH (acidité) de l’estomac est assez élevé pour que ces bactéries puissent traverser l’estomac de façon intacte. En arrivant dans les intestins, elles s’attachent à la paroi intestinale et c’est ainsi que la flore intestinale commence à se constituer.

Durant la période où les chiots boivent du lait, la flore intestinale se compose principalement de bifidobactéries. Celles-ci sont extrêmement précieuses, parce que ces soi-disant « bonnes bactéries » produisent de divers acides détruisant les bactéries nocives.

Une fois que les chiots cessent de boire du lait, le pH (acidité) de l’estomac diminue. Les bactéries nocives ont moins de chances d’atteindre les intestins. Cependant, les bactéries les plus utiles qui pouvaient traverser au cours de la période d’allaitement, ne savent plus passer non plus. Dans la nature, on remarque que ceci est compensé par le fait que les chiots obtiennent de la nourriture vomie par les parents permettant une continuation du développement d’une flore intestinale saine et équilibrée.

Au moyen de ce dernier exemple, nous espérons avoir pu démontrer l’évidence de l’importance du choix de nourriture pour les chiots (à la fois avant et après le sevrage), et pourquoi des bactéries résistantes à l’acidité dans les tripes constituent aussi une bonne alternative pour  l’alimentation régurgitée de leurs parents. Ultérieurement nous vous commentons davantage sur l’utilité des bactéries résistantes à l’acidité dans les tripes pour renforcer la flore intestinale.

La flore intestinale et la digestion:

Une flore intestinale équilibrée assure la bonne digestion. Les bactéries peuvent décomposer les restes d’alimentation non digérés. C’est principalement lors de la décomposition des hydrates de carbone non digérés (amidon de céréales) que des substances utiles sont créées, lesdits acides gras à chaîne courte. Ces acides gras sont utilisés par les cellules dans le gros intestin comme source d’énergie.

Puppy-PooCeux-ci stimulent le péristaltisme (contraction) de l’intestin, rendant plus facile l’excrétion par le corps des déchets (sans symptômes de constipation). Toutefois, si le chien a une flore intestinale déséquilibrée et pauvre, le résultat sera de la diarrhée, ou des matières fécales trop dures. Les deux situations ne sont pas souhaitées mais dans le second cas, en général les gens ne se soucient pas trop. En fait, beaucoup de gens pensent que c’est commode lorsque leur chien produit des selles très sèches. Ils achètent donc de la nourriture pour chiens qui prétend produire moins de fèces (donc plus épais).

Outre le fait que des selles dures peuvent indiquer des problèmes au niveau de la flore intestinale, des fèces trop dures ont le désavantage que le passage anal soit insuffisamment vidé. Etant donné que le chien doit appuyer trop fort, les ouvertures des glandes anales sont serrées, empêchant un contenu des glandes qui ne sera pas massé et de ce fait, stagne. Lorsqu’une stagnation dure trop longtemps, le risque d’infection augmente. C’est la raison pour laquelle les fèces doivent avoir une consistance qui sera facilement évacuée du corps par l’action du péristaltisme de l’intestin. Une bonne consistance des selles est quand celles-ci ont la forme d’une saucisse dans laquelle on aperçoit quelques lignes diagonales, et qui se brise facilement en morceaux lorsqu’elles sont ramassées en grattant.

Flore Intestinale et résistance

Parmi d’autres choses produites par les bactéries utiles dans l’intestin, il y a de l’acide qui ralentit ou prévient la croissance de bactéries nocives. De cette manière, les bactéries nocives ayant survécu à l’acidité de l’estomac ont moins d’occasion de se multiplier et d’occasionner des problèmes. Bien que la quantité de bactéries dans les intestins soit incroyablement élevée, la quantité pouvant être absorbée par les intestins est limitée. Cela signifie que lorsqu’il y a des bactéries utiles, il n’y aura pas de place pour les bactéries nocives et ce qui aura été digéré par les bactéries utiles ne sera plus disponible pour les bactéries nocives. En fait, c’est très simple: plus il y a des bactéries intestinales utiles,  moins il y a de risques de bactéries nocives, et donc la résistance sera plus élevée contre les « attaques externes ».

Le cas échéant, nous devons pouvoir garantir que, lorsque le chien a mangé quelque chose d’inapproprié, la flore intestinale soit assez équilibrée afin de pouvoir y faire face sans problèmes.

C’est pourquoi, tout comme un « service incendie veille à leur équipement, » il faut continuer à maintenir la condition de la flore intestinale.

La brève longueur de l’intestin de nos chiens est en principe un grand inconvénient permettant au moindre problème de survenir rapidement. Heureusement, la nature a doté les membres de la famille canine d’une vaste flore intestinale très variée pour assurer, au cas où ils mangeraient par nécessité  de différents restes lors d’une période de précarité, de ne pas attraper de la diarrhée ou d’autres problèmes intestinaux. Imaginez-vous, si une meute de loups avait mangé « quelque chose de mal » et devait ensuite aller à la chasse avec de la diarrhée et des douleurs au ventre. Ils n’iraient pas loin et la survie de la meute serait menacée!

Conclusion: la diarrhée et autres troubles intestinaux ne sont pas naturels pour nos chiens et sont en fait mortels.

Entretenir la flore intestinale

Une fois que la flore intestinale équilibrée et saine aura été constituée, il faut veiller à ce que celle-ci reste stable. Vu que l’intestin des chiens est relativement court, (sept fois plus court comparé en termes relatifs, à l’homme et aux porcs), cela permet de réduire rapidement la quantité de bactéries utiles et de perturber l’équilibre de la flore intestinale (dysbactériose). C’est aussi une des raisons pour laquelle les loups et d’autres animaux sauvages proches du chien, dévoreront tout d’abord le contenu de l’estomac et l’abdomen de leur proie pour obtenir, en plus des substances nutritives, des bactéries utiles supplémentaires.

Par expérience on sait que les chiens, contrairement aux gens, ne sont pas très doués pour  maintenir leur flore intestinale intérieurement. Il n’est pas sûr que cela soit lié à leur trajet digestif court ou au fait qu’en tant que « loup », ils obtiennent après chaque chasse, une flore intestinale de remplacement. Reste le fait que si la flore intestinale n’est pas nourrie quotidiennement et si les bonnes bactéries ne sont pas remplacées régulièrement, la flore intestinale deviendra progressivement plus pauvre et plus déséquilibrée.

Prébiotiques, probiotiques et symbiotiques

Les prébiotiques sont des fibres et des sucres alimentaires spécifiques qui ne sont pas dissous par l’acide de l’estomac et donc pas digérés dans l’intestin grêle. Ils arrivent dès lors non digérés dans le gros intestin. Là, ils serviront de nourriture pour les bactéries intestinales présentes. Etant ventilées par ces bactéries, des matériaux utiles, favorisant une bonne santé, sont libérés, stimulant notamment l’entretien, la croissance et l’activité de la flore intestinale.

Des exemples de prébiotiques sont les manno-oligosaccharides (fibres indigestes, raccourcies à MOS) et les fructose-oligosaccharides (sucres indigestes raccourcies à FOS).

Un type très peu courant de présbiotiques est l’oligosaccharide, qui se trouve dans le lait maternel. Ce sont des sucres ne pouvant être digérés que dans le gros intestin, ainsi permettant à la flore intestinale de se développer. Ces mêmes oligosaccharides sont aussi présents en grande quantité dans le lait de chèvre (sauf si celui-ci est chauffé à plus de 45° C). C’est aussi l’une des raisons pourquoi Farm Food No.1 lait de substition convient parfaitement aux chiots, chatons et autres petits mammifères récemment nés dans le sens le plus large.

Des préparations pro biotiques commercialisées, destinées à la consommation humaine, sont des produits qui contiennent en majorité de grandes quantités de bactéries d’acide de lait, destinés à enrichir la flore intestinale avec des lactobacilles et des bifido bactéries vivantes.

De prime abord, ces produits sont peu valables pour les chiens, parce que les bactéries sont presque toutes tuées par le réchauffement lors du processus de production des aliments, et deuxièmement, elles ne sont pas résistantes aux acides pour passer par l’estomac du chien (compare à l’homme).

darmflora - green-tripe.pngLa seule « probiotique » qui, par expérience, survit à l’acidité de l’estomac du chien, c’est la flore de bactéries située dans les tripes de ruminants (bovins, moutons, chèvres, cher, etc.).

C’est la raison pour laquelle le remplacement de la nourriture de nos chiens par des tripes crues, non lavées (surgelées) est un excellent moyen sain pour maintenir la flore intestinale. Vous pouvez  procéder de la sorte en planifiant une journée dite de ‘viande fraîche’ une fois par semaine, avec Farm Food FreshTripes et Cœur Complet ou en remplaçant 20 % (1/5) d’un repas Farm Food HE par Farm Food Fresh Tripes et Cœur Complet.

Vous pouvez mélanger Farm Food Fresh avec Farm Food HE sans problèmes. (Il ne faut jamais décongeler Farm Food Fresh au micro-ondes car toutes les bactéries nécessaires seraient tuées dans un four à micro-ondes).

Si vous donnez à votre chien un autre type de nourriture séchée que Farm Food HE, soyez attentif aux mélanges, parce que les viandes fraîches ou des tripes mélangées avec des granulés extrudés peuvent causer des problèmes de digestion. Vous pouvez reconnaître les granulés extrudés par le fait qu’ils flottent sur l’eau. Farm Food HE ne flotte pas sur l’eau. (Voir aussi notre article « pourquoi des boulettes compressées? »).

En principe, les produits contenant des prébiotiques et des probiotiques, sont symbiotiques et font partie de l’alimentation quotidienne. L’alimentation quotidienne doit, en plus de fournir des substances alimentaires suffisantes, autant que possible, également nourrir la flore intestinale. C’est la raison pour laquelle Farm Food HE contient une très vaste composition avec des substrats nutritifs rajoutés, protégeant de façon naturelle l’estomac et la flore intestinale. Outre le caractère holistique de Farm Food HE, c’est une des raisons pour lesquelles la réelle valeur nutritionnelle de Farm Food HE est beaucoup plus élevée que sa valeur calculée

Les ennemis de la flore intestinale:

Des facteurs pouvant perturber la flore intestinale sont, entre autres :

De l’alimentation trop simple et « digeste ».

Suite à un problème (de diarrhée), souvent on donne des conseils pour passer à un aliment extrudé pour chiens « digeste » (par exemple agneau et riz). Par la suite, il y a le risque que la flore intestinale ne devienne peu variée et pauvre (parce que certaines colonies de bactéries n’ont rien à manger et disparaîtront). Le cas échéant, si le chien mange quelque chose de différent, la flore intestinale n’est pas en mesure de traiter ceci correctement et sera déséquilibrée avec comme conséquence (à nouveau), la diarrhée. Dans ce cas, le chien se trouve dans un cercle vicieux et il sera vite conclu qu’il « a mangé quelque chose de mauvais à nouveau ».

Il sera évident pour vous que la seule solution à ce problème, est de constituer à nouveau une flore intestinale équilibrée, puis de passer à une alimentation respectant et prenant la flore intestinale en charge.

Substances chimiques

Malheureusement, de très nombreux aliments pour chiens contiennent toujours des substances chimiques provoquant une dégradation de la flore intestinale. Un des antioxydants chimiques le plus nocif pour la flore intestinale est: l’Ethoxyquine (E 324), BHT (E 321) et BHA (E 320). Ces substances freinent gravement la croissance des bactéries utiles en faisant de la place pour les bactéries nocives. La coloration chimique et les arômes divers provoquent un déséquilibre au niveau de la flore intestinale, car ils inhibent la croissance des bactéries utiles.

Antibiotiques .

Le grand inconvénient d’antibiotiques (pris par voie orale), est qu’ils tuent non seulement les bactéries nocives dans les intestins, mais également  les bactéries utiles.

C’est aussi la raison pour laquelle la diarrhée survient souvent après un traitement d’antibiotiques et il est donc indispensable de reconstruire la flore intestinale dès le début. Vu que l’intestin des chiens est relativement plus court que chez l’homme, les conséquences du traitement par antibiotiques sont aussi nettement plus extrêmes que chez les hommes. C’est pourquoi il faut être très prudent en donnant un traitement antibiotique par voie orale, et en particulier avec les chiens (s’il est administré par injection, les antibiotiques ont un effet beaucoup moins négatif sur la flore intestinale).

Stress.

Des changements majeurs provoquent aussi une autre source de stress pour les chiens. Pensez aux chiots qui vont vivre ou déménager, chez leur nouveau propriétaire, avec toutes les conséquences « sociales »  que ceci implique.

Vieillissement

Le vieillissement aussi peut avoir un effet négatif sur la flore intestinale. Plus le chien vieillit, plus il faut être vigilant à maintenir une flore intestinale équilibrée. Il est beaucoup plus important que de passer à une nourriture pour chiens âgés (inutile). Pensez ici aussi aux personnes âgées: ils ne mangent pas forcément différemment que lorsqu’ils étaient jeunes, ils mangent juste moins!

En résumé:

Nous sommes convaincus de vous avoir clairement démontré l’importance d’une flore intestinale équilibrée, bien constituée, comme étant un facteur, sinon le facteur le plus important de la santé.

Une flore intestinale déséquilibrée peut avoir des conséquences désastreuses. La protection contre les bactéries nocives à la fois au sein de l’intestin comme à l’extérieur du corps, est perturbée, et augmentent les chances de diverses plaintes de santé. Une flore intestinale perturbée ne donne pas seulement lieu à des plaintes diverses comme la diarrhée, des crampes d’estomac, de la flatulence et une diminution de résistance globale. De plus en plus de scientifiques croient que certaines formes de maladies chroniques, y compris diverses formes de cancer, peuvent être causées par une perturbation de la flore intestinale.

Nous sommes arrivés à la conclusion que la cause de la plupart de troubles d’estomac et des problèmes de peau ainsi que des allergies, est due à une flore intestinale mal reconstituée, manquant d’équilibre. Ces problèmes ne peuvent être résolus correctement que lorsque la flore intestinale sera remise tout d’abord en ordre.

Comme indiqué dans cet article, en partie dû à la taille réduite de l’intestin du chien, il est important que votre chien ingère certaines (bonnes) bactéries, afin de constituer et d’entretenir une flore intestinale saine et stable.

Print Friendly, PDF & Email