Comment utilisons-nous les ingrédients sans pommes de terre ?

De nos jours, vous voyez de plus en plus de nourriture dans laquelle la pomme de terre est intégrée en tant que fécule afin de pouvoir employer le terme « sans céréales ».

La pomme de terre provient de la cordillère des Andes en Amérique du Sud et a fait son apparition en Europe au cours du Moyen Âge, après avoir été découverte par les Espagnols aux environs de l’an 1500 de notre ère.

Les pommes de terre appartiennent à la famille des solanacées et contiennent naturellement les substances toxiques solanine et chaconine (glycoalcaloïdes) qui éloignent les insectes.

Il est bien connu que manger les baies de la pomme de terre est très nuisible à la santé. La substance toxique contenue dans les baies se trouve aussi dans la pomme de terre elle-même (cependant, dans une plus faible teneur). Si vous donniez à un chien toute sa vie durant un aliment contenant de la pomme de terre, il y a de grandes chances que les substances toxiques seront stockées dans son corps, ceci avec toutes les conséquences négatives de telles substances.

Les glycoalcaloïdes ont la propriété désagréable, entre autres, d’affecter la paroi et les villosités intestinales. Ceci est particulièrement courant chez les jeunes animaux ou les animaux à la santé intestinale fragile. Les villosités intestinales diminuent et leur nombre se réduit. Les villosités intestinales ne peuvent plus se développer. De ce fait, la digestibilité et l’absorption des aliments est beaucoup plus faible et retarde la croissance et le développement de l’animal. Les glycoalcaloïdes ne disparaissent pas lorsque l’on  chauffe ou cuit des pommes de terre. Ceci implique donc que les substances ne disparaissent pas au cours de la production d’aliments.

Nous autres, êtres humains, obtenons ces substances naturellement lorsque nous mangeons des pommes de terre, mais comme les aliments que nous consommons sont maintenant beaucoup plus variés, nous absorbons beaucoup moins de glycoalcaloïdes comparé au chien qui consomme des aliments contenant de la pomme de terre sa vie durant.

En outre, il est connu qu’une alimentation à base de pomme de terre, est nettement moins digestible qu’une alimentation à base de maïs, de blé, de riz ou de sorgho.

Note :

Pensez également que la pomme de terre, à la différence des céréales, ne figure en aucun cas dans le menu du loup. Tous les animaux de proie tels que les rongeurs, les oiseaux et les grands herbivores évitent la pomme de terre en raison de ses substances toxiques.